Dans la bulle avec...

« Dans la bulle avec… », ce sont 5 rendez-vous durant lesquels les auteurs sont invités à parler de leur travail, leur parcours, leurs projets... Ces temps de discussion pourront aussi bien porter sur les choix graphiques et les techniques que sur les thèmes, les envies, les projets et les joies et difficultés du métier d’auteur de BD. 

Ces rencontres-visio en direct sont co-animées par la Médiathèque du Bassin d’Aurillac et la librairie Point Virgule. Elle sont accessibles à tous, et pas seulement aux spécialistes de la BD !


Samedi 13 mars
10h30
avec Paul Drouin

Paul Drouin fait sa première percée dans la bande dessinée en remportant le prix Arte-Glénat pour l’album Le Moustiquaire de Berlin, en 2006. Suivent trois albums : On the road (prix littéraire d’Annemasse), Blood Circus et Le fantôme de Canterville. Il participe à des projets collectifs, tels que Summer of the 80’s, Cicatrice de guerre et Brume. Il revient chez Glénat avec La Famille Fantastique, suivie en 2018 par L'Aventure Fantastique, deux aventures scénarisées par Lylian et colorisées par Lorien. Les deux premiers tomes de sa série en cours Les Géants plongent les lecteurs dans un récit d’aventure passionnant qui constitue également une parabole écologique : le destin de la planète se retrouve entre les mains d’enfants associés à des géants représentant les forces de la nature. Et puis il y a aussi le tome 1 de Titouan : l’histoire d’un petit garçon plein d’énergie, forcé de déménager à la campagne pour s’occuper de sa grand-mère, atteinte d’une grave maladie. Le jeune garçon doit ainsi accepter de quitter ses meilleurs potes et s’adapter à un nouvel environnement, sans parler des découvertes de petits secrets de famille...

Samedi 13 mars
14 h
avec Didier Tronchet

« Un peu écriveur, un peu dessinateur, un peu filmeur, un peu acteur... » Voilà comment Tronchet nous accueille sur son site internet. Auteur de plus d’une cinquantaine d’albums dont plusieurs ont été primés (quant à ceux qui sont devenus des « classiques contemporains, impossible de les lister ici…), auteur également de livres sur des sujets bien divers (le vélo, le football, la paternité…), acteur dans un one-man-show sur son personnage culte Jean-Claude Tergal, acteur, scénariste et réalisateur pour le cinéma… On le comprend vite, Didier Tronchet en fait un peu plus qu’un peu… Et le pire, c’est qu’il le fait sacrément bien, tout ça. Et le meilleurs (pour nous), c’est qu’il nous accorde un peu de son temps pour parler de tout ça, et de bien d’autres choses…

Derniers albums BD parus : Le Chanteur perdu, Petit traité de vélosophie et Footballeur du dimanche

Samedi 13 mars
17 h
avec Damien Roudeau

BD et luttes écologiques

Damien Roudeau associe le dessin et le documentaire depuis de nombreuses années, avec intelligence et persévérance. Ses deux derniers albums parus traitent (différemment) d’engagement écologique.

En 2019, il publie avec la journaliste Sophie Tardy-Joubert à l’écriture Texaco. Et pourtant nous vaincrons (Les Arènes BD/Amnesty International). Une enquête sur les pétroliers de Texaco-Chevron en Amazonie, dont les agissements ont abouti à la pire marée noire de l’histoire. Emmenés par l’avocat Pablo Fajardo, 30 000 habitants ont saisi la justice. Damien Roudeau et Sophie Tardy-Joubert devaient venir au Festival en 2020, accompagnés d’une exposition d’Amnesty International sur Texaco.

Depuis, fin 2020, les éditions Futuropolis ont publié L’Eau vive. Un grand combat écologique aux sources de la Loire, écrit par Alain Bujak, photographe et scénariste. L’histoire méconnue d’un grand combat écologique gagné en France il y a 30 ans qui sert de modèle, encore aujourd’hui, dans de nombreux pays. L’histoire de simples citoyens en lutte pour préserver le site naturel de Serre de la Fare, dans la vallée de la Haute Loire. Cet album vient de recevoir le Prix Tournesol de la BD écologiste, prix off du Festival d’Angoulême créé en 1997.

Pour participer à cette rencontre visio, il suffit de vous connecter à l’heure annoncée sur la page Youtube ou sur la page Facebook du Festival BD du Bassin d’Aurillac. Et n’hésitez surtout pas à poser des questions dans la zone de tchat prévue à cet effet !

Dimanche 14 mars
10h30
avec B-gnet

B-gnet exerce sans filet le périlleux métier d’auteur de bandes dessinées d’humour. Et comme il possède (au moins) deux flèches à son arc, il fait rire les enfants autant que les grands, et réciproquement. Il publie d’abord des histoires courtes dans des journaux : Fluide Glacial, Psikopat, AAAARG !, Spirou, etc. Puis de très chouettes albums chez plusieurs chouettes éditeurs : The World is yaourt (Les Requins marteaux), Rayures, Old Skull, Taches (6 Pieds sous terre), Saint-Etienne Lyon, Pères indignes (La Boîte à bulles), Bonsoir, Jojo moniteur de ski [avec PMGL], Antique Parc, Wafwaf & Captain Miaou (Lapin), Lutin Spirix, Santiago,Santiagolf du Morbihan (Vraoum), Glouton [3 tomes] (BD Kids), Inanna Djoun (Fluide Glacial).

Dans l’un de ses derniers albums, B-gnet donne vie à Inanna Djoun, une archéologue babylonienne envoyée en France pour rapporter dans son pays des objets culturels dignes d’être exposés au musée. Jouissive parodie d’Indiana Jones et de Tintin qui écorne de façon grinçante le folklore français et le tourisme de masse.

Et pour le bonheur des enfants (et le fou-rire de leurs parents), il a façonné en 3 tomes la figure de « Glouton », maître du grand nord, teigne de génie dont le seul objectif est de manger le plus possible (de jouer au badminton, aussi, parfois) tout en faisant le moins d’efforts… Lorsqu’il s’agit de nourriture, Glouton n’a aucune limite !

Dimanche 14 mars
14 h
avec Guillaume Guerse et Marc Pichelin 

Guerse & Pichelin, Pichelin & Guerse : s’il n’est pas utile de rappeler que Marc et Guillaume ont chacun un parcours et une production très riches (et que l’on gagne à connaître), leur association est source de tellement de belles initiatives que nous sommes ravis de les accueillir ensemble pour cette rencontre. Celle-ci sera placée sous le signe de l’éclectisme : fondateurs des éditions « Les Requins marteaux » et du journal « Féraille », producteurs de films, concepteurs d'expositions et organisateurs de festivals à l'univers souvent irrévérencieux et sans concessions, Guerse (au dessin) et Pichelin (au scénario) sont également auteurs d’une quinzaine d’albums, parmi lesquels Les Losers sont des perdants, On est tous des touristes quelque part, Les Aventuriers du Mékong, Vermines, Vermisseaux.

Ils sont tous deux déjà venus au festival BD en 2017, avec la très chouette exposition « Lost On The Lot ». Cette année, vous pouvez profiter de quelques fort jolies planches originales de Guillaume Guerse, présentées à la librairie Point Virgule.